Partager l’article

 UN PEU D’HISTOIRE

HYPNOS 

Seigneur de tous les mortels bien-heureux 
Et de tous les vivants, que nourrit la vaste terre !
Toi qui seul, à tous commandes et viens sur tous.
Enlaçant les corps par des liens, que la forge n’a pas façonnés !
Tu délies les soucis et apaises doucement les peines !
À la douleur tu apportes la consolation sacrée,
Tu sauves nos âmes en les préparant à la mort,
Car tu es né frère de Mort et d’Oubli.
Ô bien-heureux, je t’en supplie, viens avec douceur, et bienveillant,
Protège tes initiés, dans l’accomplissement du divin service. »

Hymnes orphiques, Recueil de Pergame

Comment parler d’hypnose, si nous oublions « Hypnos » dieu du sommeil, gardien de la nuit, père de Morphée lui même dieu des rêves.

Il est aussi le frère jumeau de « Thanatos », qui personnifie le dieu du sommeil éternel.

 Ils sont tous deux fils de « Nyx » déesse primordiale de la Nuit.  

  Nyx et son frère Erébe dieu des ténèbres, sont les deux premières divinités issues du « Chaos primordial ».

 Nous sommes au début des temps et déjà un panthéon spirituel lie les mondes entres eux.

Les facultés d’Hypnos sont si puissantes que même les immortels n’hésitent pas à le solliciter afin qu’il les aide dans leurs projets de batailles et de prise de pouvoir. Sic : HOMÈRE –lIliade

Les mortels aiment aussi considérer Hypnos comme le plus doux et le plus paisible des dieux, cela, parce qu’il vient les soulager, en leur offrant, l’oubli de leurs peines. Il répare les corps des travaux du jour, comme les esprits fatigués des souvenirs du passé, il renouvelle les forces en vue des travaux du lendemain et favorise la projection heureuse d’un avenir plus clair.

Quand Hypnos se penche sur les mortels, c’est son fils Morphée qui porte l’enseignement du père……

            Hypnos n’arrive pas dans le panthéon Grec avec l’histoire…

« Il EST »

et ce depuis le début des temps, descendant de sa mère, l’une des deux divinités succédant au chaos primordial.

            Sa présence est concomitante à l’évolution du monde depuis le début, il en est l’équilibre.

Il est le socle divin, de la liaison des mondes visibles et invisibles.

A la fois dieu et mortel, il peut être le porteur du sommeil réparateur d’une nuit calme, comme celui qui ouvre les portes du sommeil supérieur, celui qui donne les clés de la connaissance de soi et du monde en modifiant un tant soit peu, le degré d’instancié de son intervention et de son approche sur notre pensée.

            Ce sommeil supérieur qui touche et soigne le corps aussi bien que l’esprit, nous en avons aujourd’hui informations avérées de l’utilisation magique ou spirituelle, grâce aux artefacts et lieux de cérémonies découverts, un peu partout dans le monde, pour les plus anciennes aux environs de 100 000 ans (Russie)

Dans ces sociétés préhistoriques de chasseurs-cueilleurs, les hommes allaient dans des galeries souterraines à la rencontre des esprits cachés derrières les parois des grottes, pour communiquer avec eux.

Cette démarche, impliquait la croyance en des mondes différents de celui où l’on vit. Il existait déjà pour eux, un autre monde, celui des esprits.

Ce sommeil supérieur, se crée au cours de cérémonies, vécues dans des groupes humains constitués, Il est l’apanage du personnage le plus important du groupe après le Chef, son état de conscience observable par tous, ouvre la communication entre les dieux et les hommes, il a des visions, Il est capable de voyager dans des univers parallèles et de communiquer avec les esprits qui l’habitent. Il peut voler, se faire aider par l’esprit des animaux et de la nature.

Ce personnage qui connaît les forces de la nature, qui peut parler avec le monde animal, qui défini le moment propice de telle ou telle action, chasse, ou bataille, celui qui porte les qualités particulières de divination, de poésie, de musique, de sorcellerie, de médecine, celui qui est aussi le Guide officiel des Cérémonies, des Rites et des Cultes, celui qui pas le sommeil apparent de la transe, observable pas tous, est le « chamane ». Sa force est de pouvoir entrecroiser les mondes, grâce à la transe il peut apporter une compréhension plus humaine des différents univers comme de possibles et nouveaux potentiels, parce que, l’expérience est basée sur du vécu à la fois spirituel et symbolique dans la jonction devenue possible, entre l’éther et la matière.

Mais Hypnos n’était pas encore baptisé par les Grecs, lorsqu’il y a 6000 ans les Sumériens……

Cet article vous a plus, partagez-le en cliquant sur facebook, et permettez vous d’émetrre des commentaires, et pourquoi pas agrandir le sujet en envoyant sur : contact@ces-ames.fr

Vous pourriez aussi aimer

Sophrologie

Temps de lecture : 6 min / Revenir aux articles Sophrologie Le terme

Le Reiki

Temps de lecture : 3 min / Revenir aux articles Le Reiki «

Qi Gong

Temps de lecture : 4 min / Revenir aux articles Qi Gong Le

mood_bad
  • Pas encore de commentaire
  • Ajouter un commentaire