Partager l’article

La tarologie

Petite initiation sur un vocabulaire particulier

La Tarologie C’est quoi ?

Par ce néologisme, est représentée actuellement, une authentique approche humaniste, d’une pratique considérablement ancienne.

Le Tarot est redécouvert pour sa fabuleuse richesse d’interprétation de la vie.

Il peut aider à la restructuration de la conscience de soi, grâce à la double possibilité de chaque carte, qui représente avec art, notre parfaite et « humaine dualité ». Elles nous montrent par notre choix, doublé du choix de l’univers que nous appelons hasard, soit notre côté lumineux, soit notre côté sombre.

Fabuleux Tarot, dans lequel il est plausible de visualiser, non pas d’éventuels lendemains qui chantent, mais bien plus ce qu’il est possible de faire pour soi dans le temps présent.

Chacun restant libre de ses choix. Il en retiendra le meilleurs pour ce qui le concerne, et seulement si les cartes parlent à son propre univers.

Il n’en reste pas moins que la Tarologie reste une forme de cartomancie ou d’art divinatoire exercé à l’aide d’un jeu de Tarot.

Qu’appelle t’on « art divinatoire »

C’est une pratique qui regroupe un ensemble de croyances, propres à « l’occultisme » qui dans sont sens premier veut dire « caché » ou « Secret », « qui ne se transmet que d’une manière initiatique ». On devient un initié ou pas.

L’art divinatoire, se compose de : l’alchimie, l’astrologie, la magie, la divination, et la médecine occulte chacune de ces techniques touchent aux secrets de la nature comme à ceux des mondes invisibles.

La Tarologie est donc une science initiatique, au même titre que la voyance, qui se situe dans la lignée des sciences de l’oracle comme le faisait jadis, « la Pythie » grande prêtresse du temple d’Apollon à Delphes.

Elle reste une forme de Cartomancie expliquée à la lumière de la « science sacrée ». Cette appellation est attribuée à rien d’autre qu’au tarot des bohémiens issus lui même du tarot Egyptien, qui très certainement venait aussi d’une autre culture.

Rien n’est impossible dans les transmissions surtout lorsque l’oralité et la pratique étaient les seuls vecteurs de passage de mémoire.

L’ancienneté reconnue sur l’ensemble de ces connaissances, spirituelles, sacrées, initiatiques, y compris depuis l’époque Néanderthalienne, nous permettent-elles de croire qu’elles sont pour nous, d’une richesse incommensurable et de l’imaginer comme le virtuel, mais le plus précieux « ancien livre sacré du monde ».

Pour plus d’informations

Le jeu de Tarots, transmis par les Bohémiens de génération en génération, est le livre primitif de l’antique initiation, ainsi que l’ont montré Guillaume Postel, Court de Gébelin, Etteila, Éliphas Lévi et J.-A. Vaillant.

La clef de sa construction et de ses applications n’a pas été, découverte jusqu’ici.

Un livre :

« L’histoire du tarot » par Isabelle Nadolny

L’histoire est fort méconnue. Si de nombreux livres abordent sa pratique ou ses significations, les rares publications historiques existantes circulent peu en dehors du cercle des chercheurs. entend y remédier en proposant au grand public un vaste panorama du tarot à travers les siècles. Cette présentation est assortie d’illustrations issues des fonds de la Bibliothèque nationale de France, de collections privées ou publiques, qui, pour certaines, sont publiées ici pour la première fois. Toute personne ayant prêté attention à ces cartes à la fois simples et mystérieuses est naturellement amenée à se poser quelques questions : sait-on vraiment d’où vient le tarot ? Comment fut-il constitué et dans quel but ? N’est-il qu’un modeste jeu de cartes, et si oui, pourquoi est-il devenu un des piliers de l’ésotérisme contemporain ? Le néophyte intrigué et le praticien expérimenté trouveront dans ces pages un compte rendu des connaissances actuelles sur le tarot et son histoire, basées sur les documents d’archives, l’iconographie originale, des textes et tarots anciens. Bien loin de vouloir imposer une vision, l’auteure livre le fruit de ses recherches par le biais de cette prudente grille de lecture : ceci est avéré, ceci est probable, ceci est incertain. De nombreuses reproductions enrichissent cet exposé historique, en commençant par les tarots Visconti aux splendides enluminures. Depuis le berceau antique, où déjà jeu et divination s’entremêlent, au Moyen Âge dans lequel s’ancre aussi la symbolique des couleurs et figures, des œuvres de la Renaissance italienne au mouvement occultiste français du XIXe siècle, l’Histoire est convoquée pour expliquer le tarot. Entre autres trouvailles, l’auteure dévoile également dans ce beau livre les plus anciens tirages et interprétations du tarot. Extraits du fond des âges de la cartomancie, certains de ces écrits n’avaient jamais été divulgués jusqu’alors. Explorez les arcanes d’un système pluriséculaire, joyau culturel de l’Europe.

Ce livre est clairement à posséder pour quiconque s’intéresse au Tarot de près où de loin. Il possède une abondante iconographie, il est rédigé dans un style clair et accessible. Son approche strictement historique lui permet de couper

court aux hypothèses – c’est là sa force, mais aussi sa faiblesse, paradoxalement. Car s’il m’est précieux pour la somme de faits indiscutables qu’il recense à propos du Tarot, il laisse mon coeur de côté, et plus que mon coeur : une partie de moi qui aimerait voir les principales hypothèses examinées avec le regard critique qui est celui de l’auteur. Car s’il est honorable de s’en tenir aux documents existants, il ne reste pas moins plus que plausible de conjecturer que les cartes en papier antérieures à l’imprimerie n’ont pas su résister aux atteintes du temps, et que s’il n’y a pas de documents, c’est qu’elles n’ont pas pu se conserver. C’est la seule et plus grande myopie de l’approche historique. Il reste qu’elle est incontournable, et qu’Isabelle Nadolny lui fait honneur.

Vous pourriez aussi aimer

Hypnose

Temps de lecture : 7 min / Revenir aux articles Hypnose  UN PEU

mood_bad
  • Pas encore de commentaire
  • Ajouter un commentaire