Partager l’article

D’ou vient la Numérologie

La numérologie sumérienne

Le stylet des Dieux

C’est à Sumer, dans ce grand pays situé, entre le Tigre et L’Euphrate, que le Dieu Poisson Oannès vient enseigner aux homme la civilisation.

C’est par Oannès que « Le signe » crée par le stylet est enseigné à l’homme afin de pouvoir traduire la parole comme le nombre, cela, apparaît pour la première fois sur un support capable de traverser les siècles…

Nous sommes 4000 ans avant notre ère, des tablettes d’argile fraichement extraite du lit du fleuve, sont gravées pour l’éternité nous offrant pour toujours, les noms de leurs Dieux ainsi que leur nombre.

Dès cette époque, d’avant le Déluge, le nombre est associé au nom, « le nombre est le nom, comme le nom est le nombre ».

Ils sont tout deux indissociables. Dans l’écriture comme dans la pratiques des rites, cette association est considérée comme l’élément fondamental de la civilisation.

« Nisaba », déesse de l’écriture et de l’enseignement, préside à la science des nombres et cette science a de multiples usages : Magique d’abord, cryptographique ensuite, divinatoire certainement.

Un exemple vieux de presque trois millénaire, nous compte l’histoire d’un roi bâtisseur.

Le Roi Sargon II, décida un jour de construire toute une ville autour de son palais qu’il nomma Sarru-Kïn (actuellement) ville de Khorsabad. Dans ses mémoires, il écrira : « Je fis le circuit de la muraille extérieure de la ville avec le nombre de 16 283 grandes coudées, qui est le nombre de mon nom », soit la manifestation du nombre de sa personnalité

Et ce roi, devait avoir du gout !!!

Pythagore : Le père de la numérologie moderne

Pythagore essentiellement intéressé par les principes derrière les mathématiques, a estimé que « l’univers pouvait s’exprimer à travers des nombres », créant un système mystique relayé par d’autres philosophes grecs de l’époque.

Parallèlement à cette découverte, dans l’histoire hébraïque précoce, l’interprétation des nombres était considérée comme très importante. Les lettres de l’alphabet hébreu étaient basées sur des nombres, et cette relation était liée aux forces cosmiques. En plus des significations occultes des nombres, un autre principe est fondamental pour la numérologie, celle du « Gematria » ou du « Cryptographe ». En hébreu, les consonnes sont utilisées comme signes numériques, mais en leur fournissant des voyelles, on peut souvent les lire comme des mots.

Ces mots peuvent être lus comme des nombres. Une combinaison du système Gematria avec la symbolique du nombre Pythagoricien a servi de base aux nombres magiques de la Cabale médiévale. Ce système a également été appliqué au grec et au latin

Sur cette base, la numérisation actuelle, est devenue très importante dans les recherches relatives aux diverses énergies qui nous entourent. Elle corrobore le principe selon lequel l’univers entier est composé de motifs mathématiques.

En conséquence, toutes les choses, (y compris les noms, les mots, les dates de naissance, les lieux de naissance), peuvent être réduites en nombres afin de déterminer les personnalités et les destinées des individus.

Comment fonctionne la numérologie.

Les calculs en numérologie sont basés sur le principe de la réduction théosophique.

On remplace chaque lettre du mot ou de la phrase voulue, par un nombre.

Pour cela, on utilise un tableau (tableau des neuf nombres ou alphabet de Tripoli).

On additionne ensuite les nombres pour obtenir un total.

Si celui-ci est supérieur à 9, on additionne les chiffres qui le composent et on répète l’opération jusqu’à obtenir un nombre entre 1 et 9 (exemple : 23 → 2 + 3 = 5).

D’autre part, la numérologie fonctionne sur la base de l’alphabet, elle met en évidence l’importance de l’utilisation des lettres en corrélation avec les nombres.

La discipline de la Numérologie ramène tout à des nombres. Ainsi, la somme des chiffres composant notre date de naissance correspond à un chiffre, appelé

Nombre de Destinée ou Chemin de Vie.

La somme des lettres de notre prénom indique notre

Nombre de Personnalité,

Alors que la somme des lettres de notre patronyme représente notre

Nombre Héréditaire.

Le nom complet, prénom(s) et Patronyme, réduit à un chiffre de 1 à 9, définit notre

Nombre d’Expression

Les consonnes du nom complet forment le

Nombre de réalisation.

Les voyelles du nom complet forment l’élan spirituel, il est ce que désire l’âme, c’est le :

Nombre intime ou nombre d’aspiration

Signification des nombres.

0 Le zéro n’est pas pris en compte en numérologie. Cependant, lorsqu’il fait partie d’une date de naissance, il indique la Lune et ses caractéristiques, l’intuition et la sensibilité en particulier.
1 Indépendance d’esprit et action.

2 Equilibre et qualités émotionnelles.

3 Optimisme et communication.

4 Rationalité et lucidité.

5 Innovation et liberté.

6 Sensualité et pacifisme
7 Idéalisme et spiritualité.

8 Logique et organisation.

9 Humour et légèreté.

11 Intuition et apaisement
22 Altruisme et sens de la réflexion

Pourquoi ne pas franchir le pas de la connaissance ?

Alors comment et pourquoi ne pas recevoir, en essayant de comprendre aujourd’hui encore, la force du rapport de la lettre au nombre et du nombre à la lettre ?

Comment ne pas concevoir que notre nom, notre prénom, notre date et notre lieu de naissance, que tous les nombres récurrents qui s’invitent en permanence dans notre parcours de vie, que les mots et les noms qui s’inscrivent dans notre passage, n’aient pas tous, autant qu’ils sont, une influence, en même temps qu’un sens ésotérique à nous apprendre et que nous ne voyons pas au premier regard.

Tout cela, jalonne de manière surprenante notre existence sur cette terre.

Depuis le moment de notre naissance jusqu’au dernier moment de notre dernier jour les nombres qui nous entourent ont obligatoirement une force cosmique à nous communiquer.

A nous de retenir les bonnes vibrations et à travailler à l’amélioration des éléments que nos divins parrains et marraines n’ont pas laissés au dessus de nos berceaux.

Comprendre la force de la numérologie, dont le terme signifie :« La science des nombres symboliques », n’est pas œuvre de modernité.

Cette pratique nous vient du fond des âges, très certainement bien en deçà de la protohistoire, car si la préhistoire, fut sans écriture, il n’est pas pas moins évident, que l’homme de ce temps est bien notre ancêtre et qu’a ce titre, il possédait une tête et un corps, une parole pour communiquer et un esprit pour définir une autre forme de langage que se soit par le corps, la pensées, les actions, les croyances.

Pour tout cela et nous le savons aujourd’hui, l’utilisation symbolique des formes, du geste, du dessin, était totalement présente dans leurs civilisations. Approcher la numérologie, c’est redécouvrir une discipline millénaire, respectée depuis la Grèce Antique, la Chine, l’Inde en passant bien sur par l’Egypte.

C’est faire notre, la théorie de Pythagore selon laquelle rien de ce qui nous entoure ne pourrait exister sans les nombres……

C’est rendre hommage aux civilisations anciennes, qui nous ont tout appris, du maintien de la santé du corps, comme de celle de l’esprit, qui nous offre encore aujourd’hui des traces de la riche présence dans leurs vies du spirituel et ce, par une information que nous pourrions juger simplement matérielle, si nous n’avions pas acquis le sens du message spirituel derrière le trait, le dessin, ou la position mortuaire des corps, comme de leur orientation dans l’espace.

Ces peuples, tous riches de cette belle clairvoyance dans la connaissance de la temporalité de la vie, comme dans la permanence de l’univers, (encore qu’il semble grâce à l’aide de Hubble que ce ne soit plus la réalité scientifique et que soit admise aujourd’hui la théorie de l’impermanence de l’univers), nous invitent dans leur sillage, à développer notre compréhension, entre la vision naturelle et simple des matières et des actions et ce qui est au delà de ce premier regard.

Faire le choix de la connaissance de ce qui nous est dit, dans le secret de la transmission. Alors, le symbolique prend le pas et ouvre le passage vers la pensée réfléchie en lieu et place du seul visuel simple et immédiat.

Soyons des chercheurs infatigables du passage à emprunter, afin de faire la meilleure différenciation possible entre la vision naturelle et la vision sublimée.

L’expression de ce que nous sommes par la numérologie et un portail fabuleux.

A découvrir seul ou accompagné, c’est grandir sans limites…..

Vous pourriez aussi aimer

Hypnose

Temps de lecture : 7 min / Revenir aux articles Hypnose  UN PEU

Sophrologie

Temps de lecture : 6 min / Revenir aux articles Sophrologie Le terme

Le Reiki

Temps de lecture : 3 min / Revenir aux articles Le Reiki «

mood_bad
  • Pas encore de commentaire
  • Ajouter un commentaire